LES ENSEIGNANTS SONT TROP GÉNÉREUX

By SYLVAIN DANCAUSE | Published Jan 18, 2015 by La Presse

Excerpt:

Qui plus est, ce bénévolat en moins aura un impact économique. Ensuite, j’imagine que j’ai le droit à deux pauses de 15 minutes par jour et à un dîner d’une heure. Excellent ! Je ne serai pas disponible pour mes élèves. Ils ont des questions, des conseils, du rattrapage, des explications, de la récupération, des pleurs, de l’anxiété, etc. Désolé ! La porte est fermée.

Faire des appels aux parents ? Je suis prêt à discuter et à partager lors de mon temps officiel de travail. Dorénavant, je ne ferai que ce pour quoi je suis payé et je le ferai du lundi au vendredi de 8 h 30 à 16 h 30. La correction et les préparations de cours les soirs et les fins de semaine ? Terminé. Je ne travaille plus lors de ces moments. Bref, une belle grève du zèle en perspective.

Read more: http://plus.lapresse.ca/screens/d726381c-29f3-4f92-a96c-b8895f436586%7C_0

Advertisements

Leave a Reply

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: